Communication du Secrétaire Général

Cher.e.s Collègues,

J’espère que vous allez tous bien. Avant l’été, nous étions enfermés dans nos maisons pour essayer d’arrêter la contagion de ce terrible virus provoquant une forte mortalité en Europe et dans le monde, en particulier chez les personnes âgées et notamment celles qui vivent dans des maisons de retraite.  

Dans les mois qui ont précédé l’été, la pandémie a touché les pays européens de manière inégale. Cela a donné lieu à un débat interne au sein de l’Union sur les mesures à prendre pour contenir la propagation de la contagion. Certains pays ont fait valoir que le  » confinement  » était une mesure trop drastique, qui aurait un impact trop important sur l’économie européenne et l’économie des différents pays. 

Cependant, la plupart d’entre nous étions convaincus que pour vaincre la pandémie, il fallait respecter les règles imposées dans les différents pays. La période de confinement a été abordée avec une telle détermination et une telle solidarité que nous avons espéré que ce qui se passait ne se reproduirait pas.  

Cependant, ce que nous souhaitions ne s’est pas produit : nous vivons la deuxième vague, le virus se propage dans le monde entier et il touche aussi fortement les pays qui avaient des doutes sur le confinement au printemps, ce qui montre que pour vaincre le virus, nous avons besoin d’une Europe unie et solidaire.  

Aujourd’hui plus que jamais, nous ne devons pas baisser notre garde. Je vous invite donc à vivre vos journées avec prudence et précaution, à continuer à affronter cette période avec détermination et solidarité, ne laissant aucune place à la résignation ou à la colère, comme cela se produit dans de nombreuses nations. 

Compte tenu des ressources économiques mises à disposition par l’Union européenne, nous devons continuer à exiger des investissements importants dans la santé et les services publics, les soins de longue durée, les soins à domicile, afin de disposer de services efficaces et de qualité, de soutien et de soins pour tous les citoyens, en particulier les plus vulnérables comme les personnes âgées. Il est également nécessaire de sécuriser et de réformer les établissements d’hébergement social et de soins de santé pour les personnes âgées.  

Nous devons également rejeter les propositions d’isolement forcé des personnes âgées à domicile ou dans des maisons de retraite comme mesure de prévention du risque de contagion, car les personnes âgées ont les mêmes droits que les autres citoyens et doivent donc être protégées avec tous les soins dont elles ont besoin. En outre, l’isolement forcé ne ferait qu’exacerber le sentiment de solitude qui existe déjà chez les personnes âgées vivant seules, et augmenterait le risque de tomber malade pour d’autres maladies, sans possibilité de recevoir des soins appropriés.  

Il faut également veiller à ce que les dégâts économiques  causés par la pandémie ne pèsent  pas sur les personnes âgées et leurs pensions. Nous devons rejeter toute tentative de réduire les dépenses en matière sociale.  

En novembre prochain, une fois que nous aurons surmonté les problèmes techniques et de traduction, nous pourrons nous revoir après 11 mois, quoique de manière virtuelle. Ce sera l’occasion d’échanger nos expériences de ces derniers mois, d’essayer de définir une voie qui renforcera le rôle de la Ferpa, de construire des revendications ciblées sur les institutions européennes et qui pourront être utiles aux organisations individuelles.  

Chers collègues, nous espérons que cette longue et horrible période s’achèvera bientôt afin que nous puissions nous retrouver, car dans notre travail de dirigeants syndicaux, les relations personnelles sont un facteur indispensable. 

Jessica, Henri et moi vous embrassons très fort.

Agostino SICILIANO 

Secrétaire Général

Brison le silence! 25/11/20

Lettre de Mireille Paume, présidente du Comité des Femmes, à l’occasion du 25 novembre, Journée internationale contre la violence à l’égard des femmes.

« Chères Collègues,

Cette année, comment faire entendre notre voix pour s’élever contre les violences faites aux femmes?

Ce 25 novembre ne doit pas être pour autant sans manifestation pour alerter, revendiquer et porter haut la voix des femmes,  rappeler que les violences n’ont jamais été aussi présentes que durant cette pandémie.

Eradiquer la violence faite aux femmes doit devenir une cause majeure, nous ne sommes pas qu’une population à risques à cause du COVID, nous sommes aussi une population à risques à cause des violences que subissent les femmes.

Les mesures prises ne sont pas à la hauteur des enjeux, face à la montée des violences.

Puisque nous ne pouvons pas nous réunir, ni aller manifester dans la rue ou tenir des colloques, servons-nous des réseaux sociaux pour continuer le combat.

Je vous propose d’afficher sur vos facebook, instagram ou tout support à votre disposition le post ci-joint et d’y ajouter celui de vos pays respectifs.

Via les réseaux sociaux faisons du 25 novembre, une grande journée de manifestation européenne.

Photographiez-vous avec des pancartes, des revendications et dites STOP aux violences et dites OUI à une charte européenne de prise en charge des violences faites aux femmes partout dans le monde.

Soyons inventives pour que la voix des femmes soit entendue.

Relayez les initiatives dans vos pays.

Salutations fraternelles.

Mireille PAUME

Présidente du Comité des Femmes de la FERPA”

Message de solidarité du secrétaire général de Ferpa, Agostino Siciliano, au secrétaire général d’Epsu, Jan Willem Goudriaa

Message de solidarité du secrétaire général de Ferpa, Agostino Siciliano, au secrétaire général d’Epsu, Jan Willem Goudriaa

Cher secrétaire général, cher Jan,

La Fédération que vous représentez mènera une action de mobilisation au cours de la dernière semaine de ce mois afin de revendiquer le droit des travailleurs de la santé et des services sociaux à avoir des conditions de travail efficaces et sûres et une augmentation de leurs salaires dans un secteur qui a beaucoup souffert. coût des politiques d’austérité promues ces dernières années par l’Europe et les gouvernements des différents pays.

La FERPA, la Fédération européenne des retraités et des personnes âgées, est solidaire de la mobilisation de la FSESP, qui aura lieu pendant la forte reprise actuelle de la contagion dans plusieurs pays européens. Nous pensons qu’outre les applaudissements reçus lors de la première phase de la pandémie, les travailleurs des services de santé et des services sociaux méritent désormais la juste reconnaissance pour leur travail important, qu’ils accomplissent chaque jour pour soigner des millions de personnes, en particulier les les personnes âgées, qui constituent la catégorie la plus vulnérable.

Les lettres de signature conjointe FERPA-FSESP que nous avons envoyées aux institutions européennes, dans lesquelles nous dénonçons ce qui se passe en Europe aux travailleurs de la santé et aux personnes âgées, en particulier à ceux qui vivent dans des maisons de retraite médicalisées, en raison de la pandémie, ont eu des réponses intéressantes que utilisera pour soutenir nos revendications. Des soins de santé publics efficaces, même des soins de longue durée, résidentiels et à domicile, avec des investissements et des ressources économiques adéquats, doivent être considérés comme un droit universel, car il s’agit d’un secteur fondamental pour la protection de la santé. Pour cette raison, nous exprimons toute notre solidarité avec votre demande. Nous sommes d’accord avec vous, pour faire face à cette deuxième vague de pandémie, il est nécessaire d’avoir des travailleurs de la santé et des travailleurs sociaux motivés qui peuvent continuer à effectuer leur travail dans des conditions sûres et avec une rémunération adéquate, éliminant ainsi l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes dans les secteurs, afin d’offrir à tous les citoyens européens et en particulier aux personnes âgées des soins et des services de qualité.

Lors du CES EXCO du 23 septembre, j’ai moi aussi pris la parole en soulignant l’initiative des lettres de la FERPA / FSESP aux institutions européennes et les réponses reçues et j’ai demandé à la CES d’accorder plus d’attention à ce secteur important. Suite à mon discours, le secrétaire général Luca Visentini s’est engagé à impliquer directement la FERPA et la FSESP chaque fois que la CES aborde ces questions. Veuillez étendre notre solidarité à toutes les organisations syndicales membres de votre Fédération.

J’espère te voir bientot.

Meilleures salutations,

Augustine SICILIEN

Secrétaire général de la FERPA

Lettre conjointe de Ferpa et Epsu au Conseil Européen et à la Commission Européenne

La lettre conjointe du Secrétaire général de la Ferpa Agostino Siciliano et de Jan Willem Goudriaan, Secrétaire général de la Epsu au Conseil européen et à la Commission européenne

Continuer la lecture de Lettre conjointe de Ferpa et Epsu au Conseil Européen et à la Commission Européenne

Lettre conjointe de Ferpa et Epsu au Conseil de l’Union Européenne

*** Attention, cet article est traduit automatiquement ***

Bruxelles, 17 juin 2020
Cher président de l’Assemblée parlementaire, cher M. Rik Daems
Chère Secrétaire générale, chère Mme Marija Pejčinović Burić
La pandémie a causé des ravages en Europe avec de nombreuses personnes infectées et hospitalisées. Mortalité
a été élevé, en particulier chez les personnes âgées ainsi que chez les travailleurs soignants. Continuer la lecture de Lettre conjointe de Ferpa et Epsu au Conseil de l’Union Européenne

Lettre de la Secrétaire Générale et Présidente du Comité des Femmes de Ferpa à Ursula von der Leyen

*** Attention, cet article est traduit automatiquement ***

La Secrétaire Générale de Ferpa, Agostino Siciliano, et la présidente du Comité des Femmes de Ferpa, Mireille Paume, ont écrit une lettre à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, afin d’attirer l’attention de la Commission sur les conséquences d’un retard dans la mise en œuvre de la Directive sur la Transparence des Salaires causerait sur l’égalité des sexes: Continuer la lecture de Lettre de la Secrétaire Générale et Présidente du Comité des Femmes de Ferpa à Ursula von der Leyen

8 Mars: Femme retraitée, pensionee,agee : je manifeste pour mes droits !

Femme retraitée, PENSIONNEE, AGEE : je manifeste pour mes droits !

Rien n’est jamais acquis, et surtout pas les droits des femmes.

Partout en Europe, les politiques successives remettent en cause les droits des retraités, des pensionnés, des âgés et les femmes sont les plus touchées. Continuer la lecture de 8 Mars: Femme retraitée, pensionee,agee : je manifeste pour mes droits !

Davide Sassoli Président du Parlement Européen: « Il est essentiel que l’Europe garantisse l’autonomie et la participation sociale des personnes 5-6 décembre »

Le président du Parlement européen, Davide Sassoli, n’a pas pu participer au comité exécutif de la Ferpa en raison d’importants engagements institutionnels. Continuer la lecture de Davide Sassoli Président du Parlement Européen: « Il est essentiel que l’Europe garantisse l’autonomie et la participation sociale des personnes 5-6 décembre »

Compte-rendu de la Conférence de la CES : « ETUC SociALL » 23-24 septembre 2019

Compte-rendu de la Conférence de la CES : « ETUC SociALL »
(ZAGREB, Croatie, 23 et 24 septembre 2019)
Présents pour la FERPA : Agostino SICILIANO, Secrétaire Général et Henri
LOURDELLE, Conseiller Spécial Continuer la lecture de Compte-rendu de la Conférence de la CES : « ETUC SociALL » 23-24 septembre 2019