Mid-Term General Assembly of FERPA

Chères et Chers Collègues,

Je vous rappelle que l’Assemblée se déroulera au “Centro Congressi Frentani” Via dei Frentani 4 – 00185 Rome du 10 au 12 octobre 2017. Les délégués seront logés au WELCOME PIRAM HOTEL **** Via Giovanni Amendola 7 – 00185 Roma.  Cet hôtel se trouve à 10 minutes à pied de la Gare Termini et à 10 minutes à pied du « Centro Congressi Frentani ».  Des navettes de l’aéroport à l’hôtel NE SONT PAS ORGANISEES PAR LA FERPA.  Vous pouvez prendre le train qui vous mène directement à la Gare Termini et qui se trouve près de l’hôtel. Si vous voyagez à deux ou plusieurs, je vous suggère de prendre un taxi (les frais de transport NE SONT PAS PRIS EN CHARGE PAR LA FERPA).

 

Programme

Vous trouverez en annexe, le programme définitif.

Langues de travail

ACTIF/PASSIF : Italien – Anglais – Français – Espagnol

 

Salutations fraternelles.

Carla CANTONE

Secrétaire Générale

Mid-Term General Assembly of FERPA 

AGENDA 

Rome, 10-12/10/2017 

Tuesday 10 October   
Morning  Arrival and registration of the delegates 
2.30 p.m.  Commencement of the Mid-Term General Meeting 

60 Years of the Rome Treaty 

Commencement of proceedings – Michel Devacht, President of FERPA 

Report – Carla Cantone, General Secretary of FERPA 

Speech by the General Secretary of the ETUC, Luca Visentini 

4 p.m.  Coffee break 
4.15 p.m. to 6 p.m.   

Speech by Tom Vrijens, President of the ETUC Youth Committee 

Speech by architect Rossana Battistacci on “The Elderly and Housing” 

Greeting the three general secretaries of SPI FNP UILP 

Conclusion of the first day’s proceedings 

8 p.m.  Evening free 
Wednesday 11 October   
9 a.m.  Report by the President of the Women’s Committee, Ana Martinez  

Discussion 

Conclusions by the General Secretary of FERPA, Carla Cantone 

10.45 a.m.  Coffee break 
11 a.m.  Resumption of the proceedings of the Mid-Term General Meeting 

Discussion 

1.30 p.m.   Conclusion of the proceedings 

Buffet 

4 p.m.  Sightseeing bus tour of Rome 
8 p.m.  FERPA dinner and reception at the SPI-CGIL Frentani Centre 
Thursday 12 October   
9 a.m.  Resumption of the proceedings of the General Meeting 

Discussion 

10.45 a.m.  Coffee break 
11 a.m.  Resumption of the proceedings of the General Meeting 
12 noon  Conclusions by the General Secretary of FERPA, Carla Cantone 

Document: Voting 

1 p.m.  Conclusion of the proceedings of the Mid-Term General Meeting of FERPA 

Participants return home 

Pay rise

Chères et chers Membres de la FERPA,

La CES et ses organisations affiliées sont engagées dans une campagne pour l’augmentation des salaires. Elle a sollicité la FERPA, dans le cadre de cette campagne pour faire paraître un petit article sur son site web pour la section « Say on Pay » (www.payrise.eu – en) soulignant le rapport entre les salaires bas et les pensions (pauvreté des pensionnés, etc).

Vous trouverez ci-joint l’article répondant à cette sollicitation.

Suivez également le lien

https://payrise.eu/miserable-salaries-miserable-pensions-todays-wages-determine-tomorrows-retirement/

Carla CANTONE

Secrétaire Générale

Étude relative aux questionnaires de l’Observatoire de la Femme en Europe

Durant les décennies à venir, la proportion de personnes âgées augmentera rapidement en Europe tandis que le nombre de personnes en âge de travailler diminuera significativement. Faire vivre les gens plus longtemps est une grande avancée mais pour l’économie et les systèmes de sécurité sociale européens, le vieillissement de la population constitue un problème majeur. La transition démographique est considérée comme un des plus grands défis à relever par l’Union européenne.

http://www.ferpa.online/issues/women/

 

MANIFESTE DU 8 MARS 2017 DU COMITÉ DES FEMMES DE LA FERPA

À l’occasion de la Journée internationale de la femme le 8 mars et au nom du Comité des femmes de la FERPA, nous dénonçons la situation difficile et complexe à laquelle fait face l’ensemble des femmes retraitées. Pour que cela change, nous appelons tous nos membres à participer aux différents rassemblements et diverses manifestations qui seront organisés en ce jour.

Cette année revêt une importance particulière en raison des menaces qui pèsent sur les politiques d’égalité. La défense des droits des femmes, l’exigence en matière d’emplois de qualité, accompagnés de salaires équitables, un niveau des pensions permettant aux femmes retraitées de mener une vie digne et le partage des responsabilités entre les sexes doivent figurer au cœur de nos objectifs.

Les écarts de rémunération entre les hommes et les femmes sont la conséquence d’une moins bonne insertion de ces dernières sur le marché du travail. En d’autres termes, l’inégalité professionnelle se traduit par une inégalité salariale ce qui entraîne, in fine, une réduction du montant des pensions perçues par les femmes. Dans l’ensemble, le revenu des femmes au titre du régime de retraite contributif représente en moyenne, dans certains pays de l’Union européenne, entre 29 % et 61 % de celui des hommes ; ce qui explique le fait que la pauvreté frappe davantage les retraitées.

Il nous faut mettre en garde contre les obstacles latents qui excluent de l’emploi les femmes appartenant à ces tranches d’âge : la discrimination liée à la maternité et à la garde d’enfants, les blocages engendrés par l’absence de structures publiques d’accueil des enfants, des personnes âgées et des personnes en perte d’autonomie ou encore les stratégies d’entreprise consistant à préférer le recrutement d’hommes plutôt que de femmes. L’offensive conservatrice des Gouvernements qui mettent sciemment en péril les droits et l’autonomie des femmes, ressuscitant ainsi le mythe de la domesticité conjugale, vient s’associer à un monde de l’entrepreneuriat dans lequel persistent les stéréotypes de genre.

La situation que vivent les femmes retraitées demeure peu connue. Il convient de redoubler d’efforts afin de mieux connaître ces femmes qui appartiennent à cette tranche de la population que constituent les retraitées, dans la mesure où il existe une multitude d’âges, de situations économiques, de cultures et de formes de cohabitation au sein même de notre collectif de femmes retraitées. Par ailleurs, promouvoir l’accès de ces femmes à de plus grandes opportunités d’égalité est un droit que nous exigeons et que les gouvernements doivent prendre en compte à l’heure de mettre en œuvre leur politique économique qui prive les femmes retraitées de droits ô combien nécessaires.

Les femmes retraitées représentent le collectif ayant fait l’objet des plus forts taux d’inégalité ces dernières décennies et, au sein de la population, elles ont longtemps constitué le groupe dont les revenus étaient les plus faibles. Aujourd’hui encore, elles demeurent très exposées à la pauvreté, dans la mesure où elles disposent de moins de ressources et de soutien lorsque cela s’avère nécessaire.

Nous avons besoin d’une loi en matière de perte d’autonomie qui met fin aux problèmes extrêmement sérieux auxquels font face de nombreuses femmes retraitées dans cette situation, ainsi que leur famille. En effet, à l’heure actuelle, la majorité des personnes prises en charge le sont par les femmes de la famille.

Nous dénonçons les graves répercussions engendrées par l’absence d’engagement et de mesures politiques fermes de la part des gouvernements des différents pays de l’Union européenne afin d’éliminer la violence contre les femmes.

 

Nous relevons que la crise financière, économique et sociale a des conséquences considérablement négatives sur l’ensemble de la société, mais nous devons garder à l’esprit qu’elle nuit notamment aux conditions de vie et d’emploi des femmes. Ces répercussions particulièrement néfastes doivent être prises en compte lors de l’élaboration des propositions de sortie de crise et d’amélioration de la situation.

Réussir à inverser la situation actuelle est l’objectif des activités que nous menons au sein du Comité des femmes de la FERPA, et nous sommes convaincues que dans un mouvement d’unité et avec l’aide de tous et de toutes, nous parviendrons à ce que nos propositions soient davantage prises en compte.

Comité des femmes de la FERPA • Mars 2017

download-pdf

download-pdf:  ITA ENG FRA ES

 

 

La FGTB publie son rapport socio-économique annuel

Analyse syndicale: faire parler les chiffres autrement

Image result for FGTB baromètre 2016Le bien vivre ne se mesure pas uniquement à l’aune du PIB, ni du taux d’emploi ou du revenu médian ou moyen. Pour mieux prendre en compte une réalité placée sous le tapis des statistiques économiques classiques, la Confédération belge FGTB propose un baromètre social de 55 pages qui aborde quatre grands thèmes : pouvoir (de) vivre décemment, pouvoir (de) vivre une vie professionnelle de qualité, pouvoir (de) vivre ensemble, pouvoir (de) vivre sur une planète préservée

L’emploi est une condition nécessaire d’intégration sociale mais n’est plus une garantie suffisante. A côté du travailleur moyen qui gagne bien sa vie, il y a les « travailleurs pauvres », les migrants, les détachés, les travailleurs intermittents, intérimaires ou à temps partiels, les précaires. L’emploi, tel qu’il ressort des chiffres n’est plus synonyme de sécurité.

Téléchargez Le baromètre social 2016 de la FGTB