Charte des droits des personnes âgées et des retraités en Europe

La Fédération européenne des retraités et des personnes âgées (FERPA) entend mener une campagne de sensibilisation en vue d’accroître, de façon concrète, l’attention sociale et politique portée à la situation des 100 millions d’individus de plus de 65 ans qui vivent aujourd’hui dans l’ensemble des pays européens, et dont le nombre est appelé à croître compte tenu de l’allongement de l’espérance de vie.

Une évidence qui appelle aujourd’hui des réponses politiques, sociales et économiques respectueuses du droit de mener une vie harmonieuse, digne et de bien-être, fondée sur la justice et la solidarité.

La retraite et l’âge de la vieillesse doivent marquer le début d’un nouveau cycle dans l’existence, à travers une évolution placée sous le signe de la sérénité et non du déclin et de la solitude.

Tout citoyen européen, jeune ou adulte, doit comprendre que la défense des droits des personnes âgées constitue un investissement pour son propre avenir. Les droits des retraités et des personnes âgées d’aujourd’hui seront également les siens quand viendra l’âge de la vieillesse.

Si les droits que nous connaissons aujourd’hui sont détruits, il n’y aura pas de droits garantis demain. Nous revendiquons une Europe sociale, fondée sur des valeurs démocratiques et de justice sociale, indispensables pour forger l’unité et la solidarité nécessaires entre les États membres. Des valeurs qui sont également indispensables pour lutter contre les divisions et la résurgence de nationalismes dangereux.

Pour la FERPA, la promotion des valeurs de démocratie, de liberté, d’égalité et d’équité sociale passe par la mise en oeuvre de politiques européennes touchant à tous les aspects de la vie. De telles politiques doivent prendre en compte les dimensions sociales, les conditions de revenus, de santé, de logement, et respecter les principes éthiques et l’environnement.

Il s’agit ni plus ni moins d’une question de civilisation et de démocratie. La FERPA lance cette campagne de responsabilisation et d’intérêt social et politique dans l’ensemble des pays européens pour attirer l’attention sur la situation des retraités quel que soit leur âge.

Nous voulons et devons lutter contre toute forme d’isolement et de discrimination, et notamment celles liées à l’âge et à la vieillesse, et mettre l’humain au centre du débat.